Avertir le modérateur

30/10/2008

Monsanto définitivement condamné pour publicité mensongère

Le combat d'Eaux et Rivieres de Bretagne est couronné de succès. La cour d’appel de Lyon a confirmé le verdict du tribunal de première instance condamnant la firme agro-alimentaire pour publicité mensongère à propos de son désherbant vedette, le Roundup. Ce jugement marquera t-il un tournant sur la prise de conscience des dégâts affligés par les pesticides à l'environnement et à la santé publique ?

Déja condamné pour publicité mensongère en janvier 2007 mais ayant fait appel, l'agrochimiste Monsanto vient de voir ce jugement confirmé par la cour d'appel de Lyon. Non mais ! Deux dirigeants de la firme sont condamné à verser 15 000 euros d'amende. La cour a ainsi confirmé le jugement de première instance et suivi l'avocat général, qui le 1er octobre, avait estimé qu'il n'était pas nécessaire d'augmenter le montant de l'amende infligée le 26 janvier 2007 par le tribunal correctionnel de Lyon à l'encontre de l'ancien président de Monsanto Agriculture France, dont le siège est à Bron (Rhône). L'ancien dirigeant est condamné pour avoir notamment présenté l'herbicide comme "biodégradable" etmonsanto02.jpg laissant "le sol propre".

Au-delà de cette condamnation symbolique, l'association Eau & Rivières de Bretagne demande que les pouvoirs publics mettent en oeuvre deux mesures urgentes: la limitation de la vente des pesticides destinés aux jardiniers amateurs aux seuls magasins spécialisés offrant un conseil aux consommateurs, et l’interdiction de leur publicité . L’engagement du Grenelle de l’environnement de réduire de moitié l’usage des pesticides d’ici 2015 ne sera en effet tenu que si le consommateur est dissuadé d’employer ces poisons et encouragé à désherber autrement.

Voir aussi :

Commentaires

La France doit commencer à énerver les dirigeants de MONSANTO : on fauche leur mais OGM, on les condamne pour publicité mensongère, on diffuse un pamplet à la TV ... Dernière en date, la reconnaissance de la "maladie professionnelle" contracté par un agriculteur de Charente, Paul François suite à son gazage par l'herbicide Lasso, par ailleurs interdit en France depuis 2007.

Écrit par : Philippe | 15/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu